L’Homme, un être obéissant ?

par | Avr 11, 2020 | Décryptages

Le jeu de la mort

Tu penses que tu n’obéiras jamais à un ordre immoral et contraire à tes valeurs ? 65 personnes pensaient la même chose avant de se porter candidat pour le jeu télévisé “jeu de la mort” inspiré de l’expérience de Milgram (1963). Cette émission a été réalisée par Christophe Nick et diffusée sur France 2 le 17 mars 2003.

Les règles sont simples :

expérience de Milgram (1963)

Le candidat S doit poser des questions au candidat A.

Le candidat A accroché à une chaise dans une cabine fermée, ne peut pas bouger tant qu’il n’a pas répondu aux 25 questions du candidat S.

À chaque mauvaise réponse le candidat S doit envoyer une décharge électrique au candidat A en appuyant sur des boutons placés devant lui. Le candidat S ignore qu’il est en fait en train de subir une expérience et que le candidat A est un acteur.

Plus ils se rapprochent de la 25e question, plus les décharges deviennent intenses. À la question 25, la décharge atteint les 440 volts. Plus les décharges sont importantes, plus on entend les cris du candidat A (ce sont en réalité des cris pré-enregistrés).

La présentatrice TV, incarne le rôle de l’autorité (E) et fait tout pour convaincre le candidat S de continuer. Si les individus vont jusqu’à la fin du jeu, ils gagnent 1 million d’euros (en réalité, ils ne gagnent rien). La présentatrice va se servir de cet argument comme moyen de pression sur les différents candidats qui penseraient à renoncer.

Nous avons observé comment 80 personnes ont réagi face à une telle situation.

À la fin de l’expérience, on constate avec un grand étonnement que 81 % des candidats sont allés jusqu’au bout du jeu malgré les cris persistants de plus en plus inquiétants du candidat se trouvant dans la cabine. Seulement 19 % sont parvenus à dire non à l’autorité pour abandonner la partie.

Explications

via GIPHY

81 % des candidats sont allés au bout de l’expérience et n’ont pas su dire non :

  • Par peur de désobéir à l’autorité
  • À cause de la pression exercée par la présentatrice
  • À cause du stress
  • Pour rester conforme et rester soumis à l’autorité
  • Car ils ont idéalisé la télévision et pourraient obéir à n’importe quel ordre qu’elle lui ordonnerait
  • Il est très difficile de désobéir à une autorité et d’autant plus quand on l’admire.

On peut en déduire que la télévision est devenue un très bon moyen de manipulation et que l’Homme est un être obéissant qui malgré ses valeurs, est capable du pire pour rester conforme et ne pas désobéir aux ordres de l’autorité. Comme a dit Christian Bobin, “Les hommes sont de petits garçons obéissants. Ils vivent comme on leur a appris à vivre.”.

Désobéir, un acte héroïque ?

Il est tellement difficile de désobéir que très peu de gens réussissent à se libérer de l’emprise de l’autorité. Ces quelques personnes, qui osent désobéir, sont d’ailleurs souvent mises en avant par les médias.

Qui n’a jamais vu la photo de l’homme de Tiananmen devant un Char à Pékin ? Cette photo a parcouru le monde et est devenue un symbole de bravoure et de courage.

Pourquoi les résistants de la Seconde Guerre mondiale ont tant été mis en avant par la France à la fin de la guerre ? Parce que désobéir devient un véritable acte héroïque en fonction du camp vainqueur.

Les 20 % qui ont mis fin à l’expérience du “Jeu de la mort” ont réussis avec beaucoup de courage à s’opposer à l’autorité malgré leur peur. Et cela pour rester en accord avec leurs valeurs.

Cette expérience peut-elle expliquer les actions atroces commises par les Hommes ?

Cette expérience, peut nous aider à comprendre comment les Hommes ont pu réaliser certains actes barbares et comment ils continuent d’en réaliser.

Plusieurs autres explications sont possibles :

  • Se déconnecter des émotions : Pour ne voir que par les ordres donnés et le protocole.
  • Se déresponsabiliser : C’est-à-dire réaliser les ordres donnés en se disant qu’ils ne sont pas coupables mais que c’est l’autorité qui est coupable, puisqu’elle donne les ordres.
  • Ne pas réfléchir pas et ne pas avoir de pensée critique : cela ne leur permet pas de comprendre que ce qu’ils font est mal et qu’il faut y mettre fin même si cela signifie désobéir.

Cela ne fait pas pour autant d’eux des êtres innocents, bien au contraire.

Ce jeu télévisé prouve que les individus peuvent obéir aveuglément à une autorité même si le cas échéant, ils ne risquent aucune peine : ni violence, ni punition.

Leçons à en tirer

  • Il est important de ne jamais trop s’éloigner de la raison.
  • Il faut exercer une pensée critique sur chaque situation pour prendre de bonnes décisions (Voir mon article : développer son esprit critique).
  • Il ne faut pas obéir bêtement aux ordres, il est parfois important de se demander si ce qu’ordonne l’autorité est moral.
  • Il faut avoir le courage de dire non quand ce que l’on nous demande va à l’encontre de nos valeurs.
  • Il faut toujours essayer de comprendre l’autre en se mettant à sa place.

Le jeu de la mort en 2003 sur France 2

Sauver l’Humanité avec un Donut?

La théorie du Donut de Kate Raworth pourrait bientôt transformer notre système économique, sauver l’Humanité et notre environnement tout en favorisant la justice sociale.

Pourquoi choisir d’étudier à la Sorbonne ?

La Sorbonne est une prestigieuse université française reconnue à l’international. Elle fait partie des plus vieilles universités du monde. Son Histoire débute au Moyen-Age.

Les “Parcoursup” étrangers sont-ils plus performants qu’en France ?

La Cour des comptes montre que Parcoursup est peu efficace, bourré de failles et que la protection des données des élèves est très fragile. Voyons comment se passe l’admission post bac à l’étranger.

« Le jour d’après, quand nous aurons gagné, ne sera pas un retour au jour d’avant »

La notion de démondialisation fait beaucoup débat en ces temps de pandémie. Les élites remettent en question cette organisation qui se révèle en réalité plus fragile que ce qu’on pensait. Il a suffit d’une épidémie en Chine pour suspendre presque tout le système commerciale international…

12 000 satellites, la 5G partout, mais à quel prix ?

Le projet StarLink désigne les satellites de télécommunications positionnés sous orbite terrestre basse d’Elon Musk. L’objectif est de proposer un accès internet à haut débit dans le monde entier, partout, vraiment partout !

Quand la Chine dépasse Black Mirror

Une surveillance de masse, des caméras de surveillance à reconnaissance faciale, des citoyens notés par le gouvernement, Black Mirror devient réalité en Chine.

Non, ce n’était pas mieux avant !

“Malgré ce que nous racontent les actualités et diverses autorités, le grand récit de notre ère, c’est que nous assistons à la plus importante amélioration des conditions de vie que le monde aie connue.”

150 français tirés au sort proposent des lois pour réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40% d’ici 2030

Le peuple français demande une meilleure intégration aux décisions du pays. La réintroduction d’un équilibre est indispensable. C’est dans cet élan que la convention citoyenne à vu le jour avec un enjeu crucial : le climat.

On ne sait pas ce qu’il se passe, personne le sait

La population mondiale est menacée par le virus et l’économie mondiale est en déclin. Malgré des mois de recherches sur le Covid-19, nous en savons encore très peu…

Populisme, la nouvelle menace mondiale

A l’heure où la politique est de plus en plus technocratique et où les citoyen se sentent abandonnés par leurs élites politiques, le populisme est en essor un peu partout dans le monde.

Fake news, infos déformées, rumeurs, cris au complot et conformisme, comment s’en libérer ?

Aujourd’hui avoir un esprit critique n’a jamais été aussi important. Sur les réseaux-sociaux, on assiste à un défoulement d’informations, entre fake news, informations déformées, rumeurs et cris au complot, les gens ne prennent pas le temps de vérifier leurs sources ou prennent un malin plaisir à répandre de fausses informations…

L’Homme, un être obéissant ?

Tu penses que tu n’obéiras jamais à un ordre immoral et contraire à tes valeurs ? 65 personnes pensaient la même chose avant de se porter candidat pour le jeu télévisé “jeu de la mort” inspiré de l’expérience de Milgram (1963).

Les représentants politiques n’abusent-ils pas du secret ?

Nous entrons dans une ère de transparence, qui semble sculpter tous les aspects de notre vie. Mais qu’en est-il du secret en politique ? Faut-il abolir tous secrets politiques au nom de la totale transparence ou existe-il encore des secrets essentiels à la continuité de la démocratie ?