Pourquoi choisir d’étudier à la Sorbonne ?

par | Mai 23, 2020 | Un peu d'Histoire

Pour son Histoire

Une Histoire qui remonte au Moyen-âge

via GIPHY

La Sorbonne est une université située dans le quartier latin à Paris. Elle est créée en 1253 à l’initiative de Louis IX pour 16 élèves désirant apprendre la théologie (étude des questions religieuses). C’est Robert de Sorbon, chapelain et confesseur du Roi de France Saint-Louis (Louis IX), qui lui donne son nom.

À la fin du Moyen Age, l’université parisienne était devenue le plus grand centre culturel et scientifique européen. Son prestige était notamment dû à la qualité de ses maîtres et à la richesse de ses bibliothèques.

La chapelle Sainte Ursule de la Sorbonne est considérée comme un monument historique depuis le 10 février 1887.

Dés le Moyen-âge, la chapelle est créée pour les étudiants hébergés par l’institution.

A l’origine dans un style gothique, elle est reconstruite dans un style classique par Jacques Lemercier en 1626 sous le projet de rénovation du Cardinal Richelieu.

Docteur de la Sorbonne en 1606 et élu le 29 août 1622 proviseur de la Maison et Société de Sorbonne, Richelieu entreprend un ambitieux programme de rénovation du collège et de sa chapelle pour lequel il a dépensé 500 000 livres.

La chapelle d’origine est finalement détruite et une nouvelle chapelle est construite à l’emplacement du collège Calvy afin d’agrandir la Sorbonne. Les travaux de rénovation débutent en 1627 et s’achèvent seulement en 1642. Durant cette année le cardinal Richelieu meurt et est enterré dans la chapelle. La duchesse d’Aiguillon, son héritière suit la volonté de Richelieu et commande un tombeau monumental qui ne sera achevé qu’en 1694. Le corps de Richelieu est déposé dans une crypte sous le cénotaphe dans le cœur de la chapelle. Un chapeau de cardinal est suspendu au-dessus du tombeau, comme tradition.

Durant la Renaissance

En 1469, la première imprimerie de France est installée à la Sorbonne par Guillaume Fichet, le bibliothécaire du roi Louis XI, et Jean Heynlin, le prieur du collège.

En 1885, l’université Sorbonne devient la plus importante de France. Son Église est construite entre 1635 et 1642 par Jacques Lemercier, un architecte français, sous les directives de Richelieu.

C’est d’ailleurs dans l’Église de la Sorbonne, que le tombeau de Richelieu est placé en 1694. Le tombeau a été sculpté par François Girardon. La coupole est l’œuvre de Philippe de Champaigne.

Initialement, on y enseignait la théologie, le droit, la médecine et les arts, en plein air, à des jeunes gens des 4 “nations” : Française, Picarde, Normande et Anglaise. L’Université, dès l’origine, bénéficie d’un prestige international.

La Sorbonne devient rapidement une célèbre faculté de théologie et prend part dans les débats politiques et philosophiques de son temps, entre conservateurs et libéralistes éclairés. Accueillant des étudiants issus de familles riches ou pauvres pour des enseignements gratuits ainsi qu’une possibilité d’hébergement. L’université ne faisant pas de distinction d’origine géographique ou familiale, les seuls critères sont ceux de l’excellence intellectuelle, ce qui a permit au collège de Sorbon de s’imposer comme un établissement d’élite.

Au XVIIe siècle, la Sorbonne est reconstruite par l’architecte Jacques Lemercier à la demande du Cardinal Duc de Richelieu, qui en devient le proviseur en 1622.

La « Sorbonne » historique

Au temps de la révolution française

L’université est fermée aux étudiants durant la Révolution en 1791. En 1794, la chapelle est transformée en temple de la déesse Raison. Puis en 1801, Napoléon Bonaparte transforme le site en atelier d’artistes.

La chapelle de la Sorbonne lors de la Révolution

Lors de la révolution, le bâtiment est saccagé par la population parisienne, en décembre 1794, qui l’accuse d’être le symbole de l’absolutisme. Le corps de Richelieu est sorti de son tombeau, démembré et détérioré. Il ne reste plus que sa tête qui est conservée en 2 parties et remise dans son tombeau au 19e siècle. Les autres cercueils se trouvant dans la crypte sont attaqués par les révolutionnaires et jetés dans un caveau par morceau. Les œuvres sont saccagées et détruites.

Au 19e siècle

Napoléon Bonaparte, réorganise l’enseignement en créant l’Université impériale. Regroupant tous les niveaux d’enseignement et comportant les écoles spéciales et des facultés de cinq types :

  • Faculté de médecine
  • Faculté de lettres
  • Faculté de sciences
  • Faculté de droit
  • Faculté de théologie

La Sorbonne devient alors le Rectorat de l’Académie française.

Après avoir était fermée, elle est ré-ouverte à l’enseignement sous la restauration, par le Roi Louis XVIII. Celui-ci y fait aussi installer l’Académie de Paris et l’École des Chartes en 1821. Le duc de Richelieu, Premier ministre de Louis XVIII, veut honorer la mémoire du cardinal en faisant construire un amphithéâtre de 1 200 places.

Elle est de nouveau reconstruite sous la 3ème République, à la fin du XIXe siècle, pour en faire le sanctuaire de l’Esprit, le lieu privilégié de la Connaissance.

Au 19e siècle, la chapelle de la Sorbonne constituait la chapelle privée du collège de Sorbonne puis des facultés universitaires de Paris.

On peut observer au-dessus du porche sur le parvis, le seul orgue non modifié du facteur Paul Dallery, construit en 1825 sous la direction de son père François, successeurs de la dynastie Clicquot.

À partir de 1896, avec la dynamique de réorganisation des facultés, on assiste à une démocratisation du public étudiant, l’accès très progressif des femmes aux cursus, la spécialisation des enseignements et la création de laboratoires de recherche.

Au 20e siècle

Le projet de reconstruction de l’architecte Henri-Paul Nénot

Dans ce contexte, l’architecte Henri-Paul Nénot entreprend un projet de rénovation pour régler le problème d'”insuffisance des locaux”. La rénovation se déroule en trois chantiers successifs de 1882 à 1901, les bâtiments de Lemercier sont démolis (à l’exception de la chapelle).

La 1re professeure de la Sorbonne

Marie Curie remplace son mari, professeur de la Sorbonne, dans un cours le 1er mai 1906. Elle devient la première femme professeure de la Sorbonne.

« C’est […] une grande victoire féministe que nous célébrons en ce jour. Car, si la femme est admise à donner l’enseignement supérieur aux étudiants des deux sexes, où sera désormais la prétendue supériorité de l’homme mâle ? En vérité, je vous le dis : le temps est proche où les femmes deviendront des êtres humains. »

Affirme Le Journal à l’époque.

Les événements de mai 68

Après les événements de Mai 68, la loi d’orientation de l’enseignement supérieur (dite loi Faure) est promulguée , accordant plus d’autonomie aux établissements. L’Université de Paris en tant que telle disparaît, laissant place à l’éclatement de ses facultés.

La Sorbonne est alors organisée en 13 universités autonomes :

Mai 68 est synonyme de protestation. C’est à la Sorbonne que les mouvements contestataires ont débutés.

3 mai 1968, à Paris, la police évacue 500 étudiants qui occupaient la Sorbonne. Le commissaire procède à des contrôles d’identité et embarque plusieurs étudiants au poste. Par la suite, des manifestations éclatent dans le Quartier Latin. On peut entendre les cris « Libérez nos camarades !». Petit à petit des barricades se mettent en place.

Paris se trouve rapidement pris entre agitation étudiante, mouvement social de grande ampleur et opposition politique au régime gaulliste qui célèbre le 13 mai son dixième anniversaire.

Une université amplement reconnue

Panthéon-Sorbonne, une des meilleures universités française

Cette année, l’université Panthéon-Sorbonne est première de France dans 7 disciplines :

  • Archéologie
  • Architecture
  • Histoire
  • Droit
  • Études du développement
  • Anthropologie (ex aequo)
  • Géographie.

Un prestige international

Sorbonne, France, L'Université, L'Architecture

L’Université, dès l’origine, bénéficie d’un prestige international.

Reconnue pour son histoire et son emplacement, l’université Sorbonne rayonne internationalement. C’est même l’université de France la plus connue à travers le monde. Beaucoup d’étrangers rêvent de s’y inscrire.

Le dernier classement QS 2020 par discipline montre que Paris 1 Panthéon-Sorbonne est le deuxième établissement le plus souvent classé. Le classement se base sur quatre critères :

  • La réputation académique
  • La réputation auprès des employeurs
  • Le nombre d’articles de recherche produits par le corps enseignant et les citations par article

Voici quelques résultats du classement :

  • La droit : Panthéon-Sorbonne se trouve 25e mondial.
  • En mathématiques : Sorbonne Université se classe 27e mondial
  • En Sciences naturelles : c’est Sorbonne Université qui se classe 31e.
  • En art et humanité : Panthéon-Sorbonne est 32e.
  • En philosophie : Panthéon-Sorbonne est 28e.
  • En Histoire : Panthéon-Sorbonne est 34e.
  • En sciences sociales et management : Panthéon-Sorbonne se classe 54e.

via GIPHY

Découvrez ici le témoignage d’une étudiante de la Sorbonne

Sauver l’Humanité avec un Donut?

La théorie du Donut de Kate Raworth pourrait bientôt transformer notre système économique, sauver l’Humanité et notre environnement tout en favorisant la justice sociale.

Pourquoi choisir d’étudier à la Sorbonne ?

La Sorbonne est une prestigieuse université française reconnue à l’international. Elle fait partie des plus vieilles universités du monde. Son Histoire débute au Moyen-Age.

Les “Parcoursup” étrangers sont-ils plus performants qu’en France ?

La Cour des comptes montre que Parcoursup est peu efficace, bourré de failles et que la protection des données des élèves est très fragile. Voyons comment se passe l’admission post bac à l’étranger.

« Le jour d’après, quand nous aurons gagné, ne sera pas un retour au jour d’avant »

La notion de démondialisation fait beaucoup débat en ces temps de pandémie. Les élites remettent en question cette organisation qui se révèle en réalité plus fragile que ce qu’on pensait. Il a suffit d’une épidémie en Chine pour suspendre presque tout le système commerciale international…

12 000 satellites, la 5G partout, mais à quel prix ?

Le projet StarLink désigne les satellites de télécommunications positionnés sous orbite terrestre basse d’Elon Musk. L’objectif est de proposer un accès internet à haut débit dans le monde entier, partout, vraiment partout !

Quand la Chine dépasse Black Mirror

Une surveillance de masse, des caméras de surveillance à reconnaissance faciale, des citoyens notés par le gouvernement, Black Mirror devient réalité en Chine.

Non, ce n’était pas mieux avant !

“Malgré ce que nous racontent les actualités et diverses autorités, le grand récit de notre ère, c’est que nous assistons à la plus importante amélioration des conditions de vie que le monde aie connue.”

150 français tirés au sort proposent des lois pour réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40% d’ici 2030

Le peuple français demande une meilleure intégration aux décisions du pays. La réintroduction d’un équilibre est indispensable. C’est dans cet élan que la convention citoyenne à vu le jour avec un enjeu crucial : le climat.

On ne sait pas ce qu’il se passe, personne le sait

La population mondiale est menacée par le virus et l’économie mondiale est en déclin. Malgré des mois de recherches sur le Covid-19, nous en savons encore très peu…

Populisme, la nouvelle menace mondiale

A l’heure où la politique est de plus en plus technocratique et où les citoyen se sentent abandonnés par leurs élites politiques, le populisme est en essor un peu partout dans le monde.

Fake news, infos déformées, rumeurs, cris au complot et conformisme, comment s’en libérer ?

Aujourd’hui avoir un esprit critique n’a jamais été aussi important. Sur les réseaux-sociaux, on assiste à un défoulement d’informations, entre fake news, informations déformées, rumeurs et cris au complot, les gens ne prennent pas le temps de vérifier leurs sources ou prennent un malin plaisir à répandre de fausses informations…

L’Homme, un être obéissant ?

Tu penses que tu n’obéiras jamais à un ordre immoral et contraire à tes valeurs ? 65 personnes pensaient la même chose avant de se porter candidat pour le jeu télévisé “jeu de la mort” inspiré de l’expérience de Milgram (1963).

Les représentants politiques n’abusent-ils pas du secret ?

Nous entrons dans une ère de transparence, qui semble sculpter tous les aspects de notre vie. Mais qu’en est-il du secret en politique ? Faut-il abolir tous secrets politiques au nom de la totale transparence ou existe-il encore des secrets essentiels à la continuité de la démocratie ?